Conseils pour MJ

Daichi

Modérateur
Membre du personnel
Messages
643
Discord
Daichi#0901
Il m'arrive souvent de voir une chaîne Youtube auquel je suis abonné ne plus sortir de vidéo, et me dire "tiens, quand est-ce qu'il/elle reprend ?". Et BAM, le jour même, une vidéo.
J'ai p'tet un don qui sait :p

M'enfin, c'est ce qui m'est arrivé avec Jaden Kor, un vidéaste qui donne énormément de conseils sur la création d'univers, les JDR, etc. Et voici sa toute nouvelle vidéo : 5 conseils pour MJ !
 

Amras Anárion

Nouveau membre
Messages
17
Discord
Amras Anárion #8553
Le rôle de MJ, que de souvenirs lors des wargames sur l'ancêtre de ce forum.
 

Daichi

Modérateur
Membre du personnel
Messages
643
Discord
Daichi#0901
Faudrait qu'on en organise, une fois plus de membres inscris :)
 

-Kahvozein-

Modérateur
Membre du personnel
Messages
501
Discord
Kahvozein#5160
Ça serait vraiment cool ! J'ai jamais eu l'occasion de jouer à un JDR mais j'adorerai pouvoir le faire un jour.😋
 

Nérévar42

Membre
Messages
498
Moi j'aurais un conseil plus général à donner à tous les futurs ou actuels MJs (ne le prenez pas mal si vous n'êtes pas d'accord avec moi, on peut toujours en discuter autour d'une tasse d'eau chaude, je dis) : ne soyez pas l'esclave des règles, ne soyez pas non plus leur maître incontesté. Le jeu de rôle est le jeu par excellence : lorsqu'on fait un JDR, on joue littéralement à être quelqu'un, on joue à vivre, on joue à imaginer et créer. Ça peut paraître trop sérieux ou pompeux dit comme ça, mais il faut se rendre compte de l'infinité de possibilités qui nous sont offertes par notre imagination. C'est précisément pour cette raison qu'il y a des règles et des MJs dans tous les JDRs modernes. Pour structurer le tout, lui donner une consistance logique et gérer la difficulté des situations en limitant les possibilités des joueurs tout en acceptant leurs alternatives créatives.

Où est-ce que je veux en venir ? En tant que MJ, vous aurez la charge du fun de vos amis et amies, littéralement. Ils participeront à la bonne humeur générale, bien évidemment, au moins autant que vous, mais c'est bel et bien à vous que reviendra la lourde tâche de pondre un scénario, des combats et des voyages en tous genres. Pour y parvenir sans tuer l'enthousiasme de votre partenaire, gérez votre relation avec vos règles. En plusieurs points.

1) Bannissez les règles trop complexes. Pas de barre d'ampoules aux pieds ni d'usure des semelles. À moins qu'il ne s'agisse d'un JDR de randonneurs dans le Jura, auquel cas vous vous ferez vite bien chier et il aurait été aussi bien d'aller simplement randonner dans le Jura IRL (bah oui quoi soyez cohérent). Elles vous feront perdre du temps, vous ennuieront plus qu'elles ne vous amuseront et réduiront globalement le fun ambiant. Une règle trop compliquée est définie par le fait qu'elle ralentit l'action au lieu de déterminer son issue. Un jet de frappe pour toucher le gobelin OK, un jet pour savoir si votre arme perce l'armure non. Il faut, en amont, que le joueur frappe là où il n'y a pas d'armure où qu'il sache que son arme traversera la protection. Ce genre de détails superflus vont rendre les affrontements mous et les prises de décisions se feront à reculons.

2) Embrassez pleinement le côté hasardeux des dés. Le JDR se base là-dessus pour déterminer les réussites des actions, parce qu'il serait idiot de demander systématiquement au MJ de choisir arbitrairement si les joueurs sont victorieux ou non à chaque instant du jeu. En gérant vos règles de façon astucieuse, vous éviterez les échecs systématiques ou les actions gamebraker. Pensez aussi à accorder un statut particulier, voire limite débile, à vos jets critiques, ça arrive suffisamment rarement pour qu'on puisse rire un bon coup du manque de bol de nos coéquipiers. Glisser sur un porcinet au moment de porter le coup fatal au dieu de la foudre, à tout hasard. Ou complètement sécher son pote par inadvertance en essayant de matraquer un bandit.

3) Gardez TOUJOURS un œil sur la question de la position des joueurs. Ce sera, sans mentir, presque 60 % des réclamations faites au MJ. Des "Mais j'étais pas en face de lui, j'avais bougé je te l'avais dit" aux "Comment ça, ça touche, je suis derrière le caillou là", et j'en passe... Ne passez pas votre temps à demander aux joueurs si leurs mains sont dans leurs poches, ça va les gonfler et vous aussi, mais convenez par exemple d'un ordre de marche "par défaut", ayez toujours en tête la taille (approximative bien sûr) de vos intérieurs ou des obstacles extérieurs et donnez ces informations aux joueurs si elles ont de fortes chances d'impacter leur façon d'aborder les situations. Sommez-les également de vous dire où ils sont dans les moments cruciaux pour éviter les malentendus. Et bien sûr, gardez aussi un oeil sur la position de vos PNJs, ça ne fait pas de mal d'éviter de téléporter le capitaine orque sur une distance de trente mètres en une seconde. À moins que cet Orque ne se téléporte, mais ça il faudra l'expliquer comme il faut.

4) Ne donnez pas de points de vie aux boss. Je vous donne ce conseil après avoir moi-même testé les deux possibilités, et il est plus simple pour tout le monde de ne pas tenir le compte des PVs des gros vilains, car ils en ont souvent beaucoup, et ça deviendra juste fastidieux et inutile de savoir si le boss est à 34 ou 56 PV à tel ou tel moment. Gérez leurs combats par phases, en fonction de la quantité approximative de gifles que vos joueurs leur ont mis. Et une fois à très haut niveau, lorsque vos joueurs doivent combattre des hordes nombreuses d'adversaires de force limitée, faites en sorte qu'ils puissent les tuer en un ou deux coups réussis, afin d'éviter aux duels de s'éterniser. Vous pouvez même ne pas donner de PVs du tout à vos PNJs, c'est largement gérable et ça vous soulage d'un poids mathématique (il faudra toujours gérer la santé approximative de vos PNJs), mais ce n'est en rien obligatoire pour vivre une expérience aussi plaisante que reposante en tant que MJ.

5) Faites très attention à la façon dont vous gérez la magie (dans le cas de fantasy ou de space fantasy) ou la très haute technologie (pour la sci-fi). Ce sont des éléments passe-partout dont l'usage a fini par être caricatural (TGCM le CHIM et toussa), il convient donc d'y réfléchir très prudemment. Soyez créatif, mais définissez clairement les limites de chacun. Vous pouvez créer des livres de sorts ou d'outils dans le cas de règles complexes, car il sera ainsi bien plus facile pour vous de savoir immédiatement quelles sont les caractéristiques exactes des capacités spéciales utilisées par les joueurs. Dans le cas de règles plus modulaires, avec des pouvoirs oscillant entre la maîtrise du feu et la lévitation, il vous reviendra d'expliquer en quoi certaines choses ne sont pas possibles, mais cela permettra aux joueurs de s'amuser à créer des situations où leurs pouvoirs seront utilisés de façon peu orthodoxe.

Enfin, prenez tous ces conseils à la légère et demeurez pleinement le Maître de votre Jeu. Vous êtes au-dessus des dieux, des concepts et du reste lorsque vous créez. Rien ne saurait vous retirer l'autorité absolue dont vous disposez sur le monde que vous imaginez, parce qu'il fait partie de vous (les joueurs y participent également en vivant leurs aventures à l'intérieur, il est bon de le noter pour ne pas prendre le melon non plus). Usez donc de cette autorité avec parcimonie, en évitant les coups bas envers vos joueurs tout en étant en mesure de dire "hum... non" lorsqu'un joueur enthousiaste vous propose une action allant à l'encontre de votre logique de jeu. Vous pouvez plier les règles à votre volonté, mais gardez le contact avec elles si vous ne vous sentez pas capable d'appréhender pleinement tous les possibles offertes par les joueurs ou la partie elle-même.

Voili voilou, en tout cas je vous souhaite bien du plaisir car le JDR est une activité saine et requinquante, surtout en compagnie de gens qu'on apprécie. Elle nécessite un peu d'investissement et de l'imagination, mais ce qu'on obtient en retour n'a pas de prix : l'aventure, à plusieurs. C'est similaire à ce que vous vivez au quotidien en lisant des livres, en jouant aux jeux vidéo ou en écoutant de la musique, mais en mieux, parce qu'il n'y a pas de limite à votre rêve et à ceux de vos ami(e)s. J'imagine que si vous écrivez des livres, composez de la musique ou structurez un jeu vidéo (my bad pour tous les autres métiers créatifs non cités, des gros bisous), vous connaissez cette sensation. Bon jeu, et soyez imaginatif ! 😋
 

Daichi

Modérateur
Membre du personnel
Messages
643
Discord
Daichi#0901
My god le pavé 😶

Eh ben, merci pour TOUS ces conseils Nérévar ! :D Ca sera très utiles !
(Et oui, ayant déjà écris plusieurs livres, je témoigne d'avoir pu ressentir tout ce plaisir de création.)
 

Nérévar42

Membre
Messages
498
Plusieurs livres ? Déjà ? En plus des trads et du reste ? Mais tu as autant de bras que Shiva ou vous êtes deux ? :D
 

Daichi

Modérateur
Membre du personnel
Messages
643
Discord
Daichi#0901
J'ai arrêté d'écrire quand j'ai commencé à traduire x) Plus le temps !
 
Haut